Les fossés de Robert Le Diable

Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Une ligne Maginot Médiévale

 

Carte dessinée des Fossés de Robert Le Diable - CP : Les Cahiers du Saosnois       Buttes de Saint Rémy du Val - CP : OTMS - JL Dugast

 

Entre Saint Rémy du Val et Peray, partez sur les traces de Robert II dit  « le diable », Sieur de Bellême en cette fin de Xème siècle, en effet, un texte de 1098 signale que Robert, vassal du duc de Normandie entame la fortification du Saosnois pour contrer les velléités guerrières des comtes du Maine toujours avides de nouvelles conquêtes.

 

Ces ouvrages de défense, adaptés aux armes de l’époque étaient à l’origine composées de buttes appelées « Mottes » surmontées du tour de gué en bois protégée par des fossés.

 

Reconstitution de la Butte de Peray - CP : Cahiers du Saosnois N°17

 

Il apparu bien vite à Robert la nécessité de relier entres elles ces fortifications, d’où l’idée de creuser des fossés permettant la circulation d’une tour à l’autre sans être vu de l’ennemi. C’est ainsi que fut bâti une ligne de défense de près de 20 kilomètres entre Saint Rémy du Val et Peray, elle porte encore maintenant le nom de « Fossés de Robert le Diable ».

 

Buttes de Saint Rémy du Val - CP : OTMS

 

La guerre de 100 ans et les siècles passant ayant fait leurs œuvres, il ne reste aujourd’hui que des traces de cette ligne défensive, mais il est toujours possible de grimper en haut d’une motte et de scruter l’horizon pour guetter l’apparition d’un nuage de poussière synonyme de grand péril.

 

C’est en visitant, Courgains, Peray, Saint Rémy du Val ou encore Saosnes que vous pourrez partir à la rencontre des vestiges laissés par ces preux chevaliers.

   

Saosnois - Communes avec fortifications     Butte de Peray et ses ânes - CP : OTMS - JL Dugast

 

Document sur les buttes de Peray : Cliquez sur ce lien